[Accueil | Joueurs | Résultats | Histoire | Bollaert | Lens]

 

Qui sont Félix Bollaert et André Delelis ? 

Félix Bollaert

Monsieur Félix Bollaert
(1855-1936)

André Delelis


(1924-2012)

Lien

Histoire du stade

Félix Bollaert arrive en 1856 à Lens avec sa famille à l'âge d'un an. Son père Édouard devient alors le président du conseil d'administration de la Société des Mines de la ville Lens.

Après de brillantes études qui le conduisent jusqu'à l'École Polytechnique, il est chargé de la direction du service commerciale des Mines de Lens. Puis sa conduite exemplaire durant la guerre 14-18 lui permet d'obtenir la rosette d'officier de la Légion d'Honneur et la cravate de "Commandeur de l'Empire Britannique".

C'est à partir de 1922 qu'il succède à son père. Tout en gérant les mines de Lens, il favorise la renaissance des sociétés musicales et sportives et c'est lui qui prit la décision de construire le stade en 1931.

Il était marié à Marthe Le Gavrian, fille du député du Nord de l'époque et ensemble ils ont créé plusieurs prix pour la paix sociale comme celui du "vertu sociale" ou du "jardinage", ainsi que des fondations au profit d'ouvriers méritants.

Né le 23 mai 1924, André Delelis, décédé le 4 septembre 2012, a été ministre du Commerce et de l'Artisanat du gouvernement Mauroy sous la présidence de François Mitterrand, dont il était un proche, de 1981 à 1983.

Il a également été maire de Lens de 1966 à 1998, député socialiste du Pas-de-Calais de 1967 à 1981 puis sénateur du Pas-de-Calais de 1983 à 1992.

André Delelis a joué un rôle crucial dans l'histoire du club dans la fin des années 1960. L'exploitation charbonnière se terminant, les houillères ont décidé "d'abandonner" le club et le stade. Mais plutôt que les laisser mourir, le maire lensois a alors immédiatement fait savoir que la ville de Lens était candidate à la reprise. 

Il a également osé poser la candidature de la ville de Lens pour la Coupe du monde de football de 1998. Une gageure pour certains vue la grandeur de la ville. Ce fut pourtant un pari réussi !

Les noms des tribunes du stade Bollaert sont un hommage à des grands noms du Racing :

Henri Trannin : ancien directeur sportif, décédé en 1974.

Tony Marek : joueur et entraîneur du Racing.

Xercès Louis : International dans les années 50.

Élie Delacourt : ancien président des supporters.

Max Lepagnot : ancien dirigeant et président du district d'Artois.

 

Mail : contact @ sitercl.com - Dernière m.a.j. de la page le 29 septembre 2012