[Accueil | Joueurs | Résultats | Histoire | Bollaert | Lens]

 

Ambiance : le RC Lens Champion de France

C'était le premier titre du Racing Club de Lens de quoi faire la fête... Voici le résumé du week-end de folie qu'a connu la ville de Lens.

Le week-end du 09 & 10 Mai 1998

La ville de Lens si tranquille d'habitude s'est transformée peu à peu. Quinze jours avant le week-end du titre, toute la ville était déjà aux couleurs des "sang & or". Les commerçants avaient joué le jeu : toutes les vitrines étaient à l'image de l'équipe c'est à dire en rouge et jaune. En effet, le match du soir contre l'équipe de Bastia pouvait donner le titre en cas de victoire du Racing et de défaite dans le même temps de Metz. Mais l'équipe lorraine n'avait pas donné son accord et il fallait attendre encore quelques jours.

Bouquet aux couleurs des Sang & Or

Puis ce fût la semaine suivante le déplacement à Saint-Denis au Stade de France pour la finale de la Coupe de France. Le résultat n'était pas celui espéré mais bon les supporters avaient pu commencer l'échauffement en particulier à l'aller dans les seize trains nécessaires pour le voyage.

Voiture aux couleurs Sang & Or

Enfin, Samedi 9 Mai 1998, le matin les bus avec les supporters ayant le précieux ticket pour Auxerre partent. Puis toute la journée des voitures avec des drapeaux et des écharpes aux vitres passent dans le centre ville avec des coups de klaxon par moment. La pression monte peu à peu. A19 heures, les cafés qui retransmettent le match en direct (on ne les compte plus, tellement le moment est important pour leur recette mais aussi et surtout car il était inconcevable de faire autrement un jour pareil !) se remplissent de supporters habillés comme si le match avait lieu à Lens. A 20 heures, Lens est désert, enfin sur la route pas devant les bars car un grand nombre de ceux-ci n'ont pas pu accueillir tout le monde à l'intérieur.

Lens Premier !

Le match commence alors... En quelques minutes, Lyon est mené à Metz : tout le monde comprend alors que Lens devra ne compter que sur lui même. Smicer marque à la dixième minute, les cris arrivent de partout cependant pour rien puisqu'il était hors-jeu. But de Lamouchi à la 14ème minute sur le premier contre auxerrois ! Lens est bien calme mais la domination lensoise et telle que l'espoir revient peu à peu mais c'est l'angoisse pendant la mi-temps. Non, Lens ne peut pas tout perdre. Le jeu reprend et à la 53ème minute c'est la délivrance, Lachor trompe Cool et l'euphorie commence. Bien entendu tant que l'arbitre n'a pas sifflé la fin du match, un oeil reste sur la TV alors que le second est rivé à la montre. A 21H50, Lens est CHAMPION !

Foule 1 foule 2

C'est de la folie, tout Lens se remplit de supporters. Les voitures ne peuvent plus passer alors qu'elles arrivent de toute la région. On commence à voir alors des scènes extraordinaires : une femme danse sur le capot de sa voiture, devant la mairie des gens se baignent dans la fontaine, tout le monde se congratule. Une personne monte sur le poteau indicateur pour faire tourner son écharpe, des autres essayent de monter sur le mât de la coupe du monde du carrefour Bollaert, celui qui réussit obtenant alors la clameur de la foule de plus en plus nombreuse. Le boulevard Basly noir de monde devient les Champs Elysées de Lens. Puis vers une heure du matin le Stade Bollaert qui devait rester fermé pour raison de Coupe du Monde s'ouvre, dans une spontanéité et improvisation totale, tout le monde s'y retrouve pour attendre les joueurs...

Le stade Bollaert à 3 heures du matin !

La joie et la surprise de Daniel et Gervais.

L'image est alors gravée pour tous ceux qui étaient présents : un stade Bollaert avec plus de 30 000 personnes à 3 heures du matin ! Comment le croire et pourtant trois des tribunes sont pleines... Les joueurs eux se font attendre et pour cause, il n'est pas facile de se frayer un passage parmi cinq mille supporters dans l'aéroport de Lille-Lesquin. Enfin, ils arrivent et là leur étonnement est à la hauteur de leur joie.

Après une nuit de folie, on pouvait penser que le nombre de supporter allait être moins grand. Mais dès 10 heures du matin, les secondes du stade Bollaert sont de nouveau à l'honneur pour cette fois-ci l'émission de TF1, téléfoot. Puis, du stade à la mairie, la foule se fait compacte pour voir passer un tracteur et une benne. Oui mais cette benne est aux couleurs des sang et or (elle avait été offerte à l'équipe avant la finale de la Coupe de France et dédicacée par les joueurs) et surtout transporte les héros de ce championnat 1997/98 !

Une benne pour les héros.

Ce week-end restera un souvenir formidable pour longtemps...


www.sitercl.com 2013 - Le site du RC Lens...