[Accueil | Joueurs | Résultats | Histoire | Bollaert | Lens]

 

Histoire du stade Bollaert-Delelis de Lens


Illustration du stade suite aux travaux de la Coupe du Monde 1998.
 Architecte : Milan Martic


Illustration du stade suite aux travaux de la Coupe d'Europe 2016.
 Architecte : cabinet toulousain Cardete et Huet associé à Pierre Ferret

Liens

Qui était Félix Bollaert et André Delelis ?

Plan du stade

La Gaillette

 

Voici quelques une des grandes étapes de la construction du stade :

  • 1932, c'est le début de la construction par la compagnie des Mines de Lens par 180 mineurs sur un terrain jouxtant les fosses 1 et 9. Et c'est en 1934 que le stade est mis à la disposition des joueurs du Racing Club de Lens.
  • 1936, le nom du stade devient Félix Bollaert à la mort de celui-ci.

Le stade dans les années 50.
Le stade dans les années 50 se modernise, il est même un des premiers à être équipé pour les matches en nocturne.

  • Le 14 août 1973, la chute d'une partie d'une tribune lors d'une rencontre (heureusement sans gravité) va être un des facteurs qui provoquera le passage de l'entretien fait jusqu'à cette date par les Houillères du Bassin Nord Pas-de-Calais à la ville de Lens. Et c'est le 1er avril 1974 que la ville devient propriétaire du stade pour le franc symbolique.
  • Le 4 Décembre 1976, la tribune Henri Trannin est inaugurée (12 000 places debout).
  • 1977 et 1978, la tribune Tony Marek est réaménagé (les secondes - 10000 places debout) et la tribune Xercès Louis (5000 places assises) est construite au dessus. Des gradins plus importants sont ensuite installés à la place de l'actuelle tribune Delacourt.
  • Pour la coupe d'Europe de 1984, construction de la tribune Delacourt et extension des tribunes présidentielles et Lepagnot ainsi qu'une tribune de presse. En tout, le stade passe de 39 000 places à 50 000. Aménagement des bureaux du Racing.
  • Pour la coupe du monde de football 1998, ce sont trois tribunes qui sont reconstruites (la tribune Marek - Xercès est la seule conservée). Ainsi, si le nombre de spectateurs possibles est maintenant passé de plus de 50 000 à 41 500 personnes, le stade permet maintenant de les accueillir toutes dans des places assises...
  • Depuis le 22 juillet 2002, le club a signé un bail emphytéotique avec la Ville de Lens portant sur une durée de cinquante ans, le Racing bénéficie ainsi de la jouissance privative du site pour lequel seuls les travaux les plus importants incombent encore à la municipalité lensoise.
  • Le 10 octobre 2002, le club inaugure le centre de formation de la Gaillette à Avion, certains bureaux et le terrain d'entraînement Tassette ne sont plus utilisés.
  • Pour la saison 2004/05, construction d'une tour avec des bureaux et un PC sécurité entre les tribunes Lepagnot et Trannin afin de dégager les bureaux en bas de la tribune Lepagnot et les transformer en loges supplémentaires. La capacité du stade se réduit aussi très légèrement et passe à 41 233 spectateurs.
  • En 2011, la ville de Lens est choisie pour accueillir l'Euro 2016 en France.
  • Le 28 septembre 2012, la mairie décide d'ajouter au nom de Félix Bollaert, le nom de l'ancien ministre et maire de Lens, André Delelis, décédé le 4 septembre 2012 afin de rendre Hommage à celui qui a sauvé le stade Bollaert et l'équipe de Lens au moment où, dans les années 60, à la fin de l'exploitation charbonnière, les houillères s'en sont dessaisis.


Les travaux lors de la saison 2014/2015, Bollaert-Delelis va accueillir l'Euro 2016.

  • Saison 2014/2015, le RC Lens est obligé de s'exiler au stade de la Licorne à Amiens... En effet, pour des raisons de temps/praticité (et donc de budget), les travaux en vue de l'Euro 2016 sont effectués en fermant le stade.


www.sitercl.com 2014 - Le site du RC Lens...